RSS

Dans les rues de Constantinople…

08 Déc

Les jours passent et le froid s’installe. Autant le premier jour, c’était grand soleil, autant là on a le crachin breton et les 3 degrés qui vont avec. On aura pas été très chanceux niveau soleil ici, mais on fait avec. Et on s’endurci contre le froid à coup de çay, de nouveaux bonnets et de nouveaux manteaux.

Il n’y a pas que le crachin qui me rappelle la Bretagne. Il y a aussi le Nesquik le matin à la table de l’hôtel, les Decathlon, les goélands…

De la Bretagne à Constantinople. Je me rappelle de cours de Latin où je croyais que Constantinople existait toujours, et qu’Istanbul avait disparu. Oh well… L’empire Byzantin a laissé beaucoup de traces, donc ce n’est pas entièrement faux. Constantinople survit encore aujourd’hui dans les rues d’Istanbul.

Les églises byzantines ont très largement été converties en mosquées après l’invasion du sultan Mehmed II le Conquérant (âgé de 21 ans s’il vous plaît), et c’est vraiment très impressionant de voir le mélange des genres, en particulier à Aya Sofia (Hagya Sophia / Sainte Sophie) où les fresques de la Vierge Marie et de l’Archange Gabriel côtoient les calligraphies d’Allah et de Mohammed.

image

On est finalement restés dans le quartier touristique de Sultanhamet depuis le début : il y a assez de sites pour occuper nos courtes journées & le froid n’encourage pas les longues marches pour explorer les quartiers sans but…

Au programme de Mercredi: la Mosquée Bleue, l’Hippodrome, le marché aux épices, les rives du Bhosphore. Jeudi, c’était Aya Sofia, le mausolé et ses alentours.

image

Vue sur la Mosquée Bleue depuis Aya Sofia

Aujourd’hui, avec la pluie, c’était en intérieur : le Grand Bazaar (et non, avec la pluie, on a laissé tomber l’idée de chercher les accès du toit) et le Palais Topkapi (assez décevant, trop restauré : à part le bâton de Moïse, l’épée de David et des brins de barbe de Mohammed, le palais lui-même n’avait pas vraiment son âme d’antan).

Demain, avec un peu de chance, retour du soleil ! On en profitera pour faire un tour en bateau sur le Bhosphore et, le soir, bus direction Pamukkale (le « château de coton) et Hierapolis. Bus de 12 heures : la nuit devrait suffire :)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 8 décembre 2012 dans Turquie

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :