RSS

Esfahan, la cité des mosquées bleues

26 Jan

Esfahan nous aura beaucoup marqué. C’est une ville où on s’imagine facilement vivre : plein de vie, de petits endroits où manger, de parcs où flâner, de sourires dans la rue. C’est pourtant la troisième plus grande ville d’Iran – et la plus visitée, autant par les étrangers que par les Iraniens. Et ça se comprend aisément ! Chargée d’histoire et de bâtiments plus beaux les uns que les autres, avec quelques-uns des meilleurs plats dont je me rappelle de notre séjour (essayer le taschin, une sorte de riz croustillant).

Il aura fait super moche pourtant, les 2 jours où nous avons tenté de visiter la ville : crachin ou pluie, vent glacial, des températures en-dessous de 5°C. En dehors de la ville, dans le désert, il neigeait même ! Autant dire qu’on avait qu’une envie : rester à l’hôtel au fond du lit ! Les visites étaient parfois un peu raccourcies « Tu as vu comme c’est beau ? Oui, c’est bon, vu ! Allez, on y va, on sort d’ici !!! » Les mosquées, avec leurs couloirs et leurs halls tout en longueur, renforcent le vent, et ce n’était pas du plus agréable :)

Et pourtant… Les mosquées d’Esfahan, tout du moins les deux sur la place Naghsh-e Jahan, sont tellement magnifiques qu’on pourrait rester des heures à les admirer. Il n’y a que le vent, vraiment, qui nous a incité à en sortir. Tellement, tellement belles !

Mosquée du Sheikh Lutfallah

Entrée de la mosquée

Entrée de la mosquée

Détail du mur extérieur

Détail du mur extérieur

Billet d'entrée : 5000 rials. Soit 1/8ème d'euro, pour un site classé de l'UNESCO (pour comparer, Angkor Wat, c'est de l'ordre de 35€ la journée !)

Billet d’entrée : 5000 rials. Soit 1/8ème d’euro, pour un site classé de l’UNESCO (pour comparer, Angkor Wat, c’est de l’ordre de 35€ la journée !)

Le couloir intérieur, conduisant au hall de prière

Le couloir intérieur, conduisant au hall de prière

DSCN6499

Détail du couloir

Détail du hall de prière

Détail du hall de prière

Hall de prière

Hall de prière

Le dôme

Le dôme

Juste en face de cette mosquée se trouve le Palace d’Ali Qapu. Quelques belles peintures sur les murs, des vieilles pierres et des murs épais, mais difficiles de vraiment s’imaginer la grandeur du lieu à l’époque où les sultans y habitaient encore ! Seul l’emplacement et la vue sur la place Naghsh-e Jahan permettent de se plonger dans l’imagination.

Palace d’Ali Qapu

Vue sur la place depuis la terrasse du Palace

Vue sur la place depuis la terrasse du Palace

Une fenêtre... Je suis fascinée par les portes et les fenêtres !

Une fenêtre… Je suis fascinée par les portes et les fenêtres !

Peinture au plafond, salle de réception

Peinture au plafond, salle de réception

Détails de la peinture

Détails de la peinture

Salle de musique, dont les murs sont découpés avec de petites niches : but décoratif et pour l'effet accoustique recherché :)

Salle de musique, dont les murs sont découpés avec de petites niches : but décoratif et pour l’effet accoustique recherché :)

Sur le côté Sud de la place se dresse la Mosquée du Shah, la Grande Mosquée d’Esfahan. Elle est effectivement bien plus grande que la précédente, et les décorations encore plus élaborées, mais elle ne m’a pas autant marqué. Peut-être à cause du froid, ou peut-être justement à cause de la grandeur des lieux, qui enlèvent un peu de cette connexion intime que l’on peut créer avec un monument que l’on visite.

Mosquée du Shah

Détail du porche d'entréeOui, c'est totalement dingue de grandeur !

Détail du porche d’entrée
Oui, c’est totalement dingue de grandeur !

Le dôme du hall principal

Le dôme du hall principal

Détail du hall principal

Détail du hall principal

Détail du hall principal

Détail du hall principal

Détail d'une des coupoles latérales

Détail d’une des coupoles latérales

La prière de 13h venait de se terminer lorsqu'on a visité la mosquée

La prière de 13h venait de se terminer lorsqu’on a visité la mosquée

Détail de détails :)

Détail de détails :)

Le reste de nos pérégrinations a consisté à visiter le bazaar (et à vouloir tout y acheter !), à se faire courtiser par des marchands de tapis qui veulent « juste discuter autour d’une tasse de thé » (oui, oui, bien sûr, je vous crois :p), de quêtes au trésor des petits restos & desserts locaux indiqués sur la carte du Lonely Planet, de promenade gelée au bord du fleuve à sec, et de mains glacées serrées autour d’une tasse de thé.

C’était vraiment une belle ville ! Et, évidemment, on veut vraiment y retourner, un jour où il fera plus chaud :)

Vélo dans le bazarLe tissu qui recouvre le stand est en coton, et est imprimé à la main en utilisant des moules en bois de poirier. C'est magnifique, on en a acheté 2, et eux ils les utilisent comme des chiffons haha

Vue du – Le tissu qui recouvre le stand est en coton, et est imprimé à la main en utilisant des moules en bois de poirier. C’est magnifique, on en a acheté 2, et eux ils les utilisent comme des chiffons haha

Le fleuve à sec, avec 5 ponts historiques en pierre. Certains blâment le gouvernement (barrages ?), d'autres le réchauffement climatique, d'autres disent que c'est juste saisonnier. Qui sait ? Toujours est-il que le signe était hilarant (et que vu la température, eau ou pas, on ne s'y serait jamais risqués !)

Le fleuve à sec, avec 5 ponts historiques en pierre. Certains blâment le gouvernement (barrages ?), d’autres le réchauffement climatique, d’autres disent que c’est juste saisonnier. Qui sait ? Toujours est-il que le signe était hilarant (et que vu la température, eau ou pas, on ne s’y serait jamais risqués !)

 

Publicités
 
1 commentaire

Publié par le 26 janvier 2013 dans Iran

 

Une réponse à “Esfahan, la cité des mosquées bleues

  1. Mojtaba

    27 janvier 2013 at 22:18

    The Most ironical sign found in isfahan

     

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :