RSS

Téhéran, la ville aux multiples visages

20 Mar

Mon souvenir le plus intense de Téhéran? Une situation rocambolesque!

Imaginez votre bus VIP qui part le soir de Shiraz et doit arriver à Téhéran le lendemain vers 7h du matin. Alors on s’endort, on passe la nuit bien tranquillement (ou pas) et puis on se réveille dans les bouchons de banlieue bien évidemment. Un péage passe, un contrôle routier, on prend des bretelles, d’autres, le bus se vide peu à peu de gens qui descendent à des endroits peu « habituels », jusqu’à ce qu’il ne reste plus que nous deux et quelques autres. Et on continue à tourner en rond sur les autoroutes de Téhéran.

Et c’est là que le bus s’arrête sur le bas-côté de l’autoroute, et vous dit de descendre, oui vous les deux touristes, de prendre vos sacs et de marcher dans cette direction-là : monter la pente d’herbe, arriver sur la route en haut, et marcher… hum… vers l’Est ? Le soleil se lève péniblement sur les sommets enneigés au nord, je sais qu’on est à l’ouest de Téhéran : si on veut y arriver, il faut aller à l’Est. Notre station de bus ? On comprend pas trop, mais apparemment ce n’est plus une option…

Nous voilà donc, deux perdus à 7h du matin, à marcher hypothétiquement vers l’Est en espérant croiser un hypothétique taxi. On finit par trouver un arrêt de bus, on attend 20 minutes, des taxis passent mais tous sont pleins. Les gens nous regardent avec un air un peu compatissants, mais ils ne parlent pas Anglais et nous… 10 mots de Farsi ? Au final, à force d’agiter le bras de haut en bas sur le bord de cette 3 voies (qui borde une autre 3 voies après une barrière), une voiture banale s’arrête, nous embarque et nous emmène à l’aéroport domestique, ou il nous passe à un taxi… et part sans nous demander d’argent. MERCI !! Il nous a sauvé la vie (enfin, pas vraiment, mais presque :p).

Ce n’est que plus tard qu’on apprendra la raison de notre aventure : en hiver, la pollution augmente considérablement à Téhéran, avec les montagnes au nord qui bloquent les vents et font stagner les particules. Les niveaux atteignent des seuils tellement élevés que les autorités ont mis un système en place : lorsque cela devient critique, on passe à l’action ! Les jours pairs, les véhicules à plaque d’immatriculation de numéro pair peuvent entrer dans la ville. Les jours impairs, ce sont les numéros de plaque impair. Et apparemment, notre bus ne faisait pas partie des chanceux ! La décision ayant été prise dans la soirée où nous sommes partis, il était trop tard pour changer de bus. Et voilà comment on se retrouve abandonné sur l’autoroute à la limite de la ville :) Ah oui, c’était assez épique !

********************************************************************************************************************************

Au final, on n’a rien visité à Téhéran. Mais quand je dis rien, c’est R-I-E-N. Même pas le bazar ! Le seul truc qu’on a tenu à voir (mais qu’on ne peut pas visiter), c’est l’ancienne ambassade américaine… ou plutôt le mur extérieur. C’est de l’intérieur de ses locaux que, en 1953, les USA et la BBC avaient comploté pour préparer le coup d’état qui a renversé le premier ministre démocratiquement élu. On est alors passé d’une monarchie constitutionnelle (à la britannique) à une monarchie autoritaire/policière (le Shah) qui devait sa survie au soutien constant des USA… jusqu’à la chute du régime en 1979.

On imagine bien qu’avec un vécu pareil, l’ambassade des USA est devenu un symbole de l’oppression américaine sur le monde persan, qu’elle soit passée ou actuelle. Les murs de l’ambassade ont donc vu fleurir des fresques qui, loin d’être « anti-USA pur & dur » en soi, ont plutôt pour ambition de « montrer les fautes des USA ». Oui, moi je vois une grosse différence entre les deux. Et puis, ça reflète bien l’opinion de bien des Iraniens, qui nous ont tous dis qu’ils appréciaient les Occidentaux et que c’était juste le gouvernement qui faisaient des jeux à la con (pardon pour le mot).

Allez, exemples en photo !

Les armes américaines au sein du monde perse

Les armes américaines au sein du monde perse

La liberté & la paix (colombe, etc.) font craqueler les fondements des Etats-Unis

La liberté & la paix (colombe, etc.) font craqueler les fondements des Etats-Unis

Les communications/technologies américaines mettent le feu au monde perse (oui, c'est très imagé et J'AIME)

Les communications/technologies américaines mettent le feu au monde perse (oui, c’est très imagé et J’AIME)

L'Imam Khomeini, qui a renversé le Shah, ami des Américains. Bon, depuis, c'est une autre histoire...

L’Imam Khomeini, qui a renversé le Shah, ami des Américains. Bon, depuis, c’est une autre histoire…

Ce qu’on a beaucoup aimé à Téhéran, c’est qu’il y a des fresques PARTOUT ! Des immeubles qui auraient dû être gris et ternes, s’animaient de paysages printaniers, d’odes à l’histoire, ou d’un peu tout et n’importe quoi.

Exemple où la totalité des murs était couverte

Exemple où la totalité des murs était couverte

Et un autre exemple créatif :)

Et un autre exemple créatif :)

Même les porches d'entrée du parc des ministères affichaient des petites vignettes. Eh, oui, il y a une mitraillette : elle remplace des anciens portraits du Shah

Même les porches d’entrée du parc des ministères affichaient des petites vignettes. Eh, oui, il y a une mitraillette : elle remplace des anciens portraits du Shah

Le Ministère des Affaires Etrangeres. Le truc que tu apprends 3 semaines plus tard en regardant une carte. Et, oui, plusieurs gens à l'intérieur nous ont vu le prendre en photo. Mais... C'est juste qu'il était joli, quoi !

Le Ministère des Affaires Etrangères. Le truc que tu apprends 3 semaines plus tard en regardant une carte. Et, oui, plusieurs gens à l’intérieur nous ont vu le prendre en photo. Mais… C’est juste qu’il était joli, quoi !

La parade militaire, où donc sont plusieurs des ministères (ahum...)

La parade militaire, où donc sont plusieurs des ministères (ahum…)

*******************************************************************************************************************************

La raison pour laquelle on a presque rien visité, c’est que 1/ le Jeudi était férié à l’échelle nationale (commémoration du martyr de l’Imam Hussein, un grand jour pour les chiites), et le vendredi le bazar était fermé. Mais, plus important encore, c’est qu’on s’était fait un pote :) Javad est un Iranien qui a habité 10 ans en Malaisie, venait de rentrer le 5 décembre… et était copain avec plusieurs de nos amis de KL.

Alors évidemment, on a cliqué ! Super bien, même. Il nous a emmené aux puces, une merveille qui a lieu tous les vendredis et qui n’est marqué dans aucun guide bien évidemment. Il nous a conseillé une expédition de bon matin pour essayer LE petit-déjeuner à ne pas manquer. Nous a conduit aux pieds des montagnes pour avoir un dernier coup de thé+shisha avant notre départ. Et nous a abreuvé de tous les détails qui nous titillaient. Alors, donc, oui, l’alcool existe : soit ils le distillent eux-même (poire, pomme, etc.), soit il arrive par le marché noir, tu appelles quelqu’un au téléphone et on te livre à domicile, de la bière au whisky, de la qualité à la piquette. Pareil pour la marijuana évidemment. Mais, à Shiraz, il est évident que plusieurs familles continuent à fabriquer un peu de vin sur le côté (on a même vu les vignes !).

Les puces du vendredi

Les puces du vendredi

Quiiiiiiiiiiii veut mes tapis ?

Quiiiiiiiiiiii veut mes tapis ?

Javad & Ferdi, devenus grands copains :)

Javad & Ferdi, devenus grands copains :)

Et moi et deux des soeurs de Javad :)

Et moi et deux des soeurs de Javad :)

Publicités
 
Poster un commentaire

Publié par le 20 mars 2013 dans Iran

 

Étiquettes : , , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :