RSS

Au gré des transports indiens

16 Oct

Ah, les transports en Inde ! J’en avais des images plutôt épiques. Des embouteillages s’étendant sur des kilomètres, des klaxons qui rythment le tempo de toute une ville, des trains bourrés de passagers jusqu’aux toits, des rickshaw qui se faufilent entre les voitures en dépit du bon sens, des bus et camions aux couleurs psychédéliques, et un nuage de pollution atmosphérique pour décorer le tout.

Camion à Munnar. En général, il y avait toujours une inscription religieuse sur le dessus "All Hail Jesus", "Allah hu akbar" et autres "Sri quelque chose"

Camion à Munnar. En général, il y avait toujours une inscription religieuse sur le dessus « All Hail Jesus », « Allah hu akbar » et autres « Sri quelque chose »

Et j’ai été servie :) Quelque part, ça collait à mes stéréotypes, et d’un autre côté c’était suffisamment ordonné pour que le « chaos indien » ne me paraisse pas si terrible que ça. Au programme de nos deux semaines : les « autos » (sorte de rickshaw-moto), les bus sans fenêtres, les trains couchettes… et nos pieds. Beaucoup :)

Je me rappelle être semi-horrifiée la première fois que j’ai aperçu le bus qui allait nous emmener de Kochi à Alleppey. Un truc un peu brinquebalant, avec un siège 2 places à gauche, un siège 3 places à droite, un nombre incalculable d’humains au milieu, et pas de fenêtres. La première fois qu’il a plu, j’ai bien cru qu’on allait mourir noyés, jusqu’à ce que de part et d’autre du bus, les « volets » ont commencé à tomber. En fait, chaque fenêtre dispose d’un volet en accordéon qu’on plie et qu’on attache avec un bout en métal. Lorsqu’il pleut, le bus entier est plongé dans le noir, à l’exception du pare-brise. Surréaliste… Mais le bus reste au final mon moyen de transport préféré : le vent dans les cheveux, un peu de brume parfois, des mémés encastrées dans ton épaule, des sièges trop rapprochés pour pouvoir allonger ses jambes. Et puis aussi des pauses casse-croûtes/toilettes quasi-inexistantes : ça rend la vie plus intrépide ;)

Un bus parqué pour la journée dans un recoin de Munnar

Un bus parqué pour la journée dans un recoin de Munnar

Vue du bus : un amas de vaches ! On ne gâche pas un centimètre carré d'espace chez eux...

Vue du bus : un amas de vaches ! On ne gâche pas un centimètre carré d’espace chez eux…

Le train, on nous en parlait avec des récits d’horreur : bondés, remplis de pickpockets, faites-gaffe-à-vos-sacs, toujours en retard, trop chauds, trop lents, trop etc. Et au final, j’ai vraiment trippé ! C’était vraiment pas cher (de l’ordre de 1€ pour 2 heures de trajet), pas si bondé que ça, et avec des jolis paysages. Les vendeurs à la sauvette qui passent aux stations ou au gré du voyage. Les gens qui dorment à droite et à gauche : ces trains font en fait des parcours de centaines de kilomètres, parfois jusqu’à 50 heures de trajet je crois (Kochi – New Delhi ?), donc il y a ceux qui sont là pour un bout et ceux qui ne font que passer. Heureusement, on a jamais fait plus de 4 heures, et ça a toujours été parfait :)

A la gare de Trivandrum, en attendant notre train pour Kochi. Il ne faut pas se tromper, surtout vu que presque rien n'est marqué en Anglais...

A la gare de Trivandrum, en attendant notre train pour Kochi. Il ne faut pas se tromper, surtout vu que presque rien n’est marqué en Anglais…

A l'arrêt pour 10 minutes, et un petit coup de karsher pour nettoyer la poussière du voyage

A l’arrêt pour 10 minutes, et un petit coup de karsher pour nettoyer la poussière du voyage

 

Train couchette, gare de Trivandrum

Train couchette, gare de Trivandrum

Train couchette, gare de Trivandrum

Train couchette, gare de Trivandrum

Premier train couchette : Alleppey - Varkala. Au final, les couchettes du haut sont toujours en place, celles du bas jamais, et les gens s'adaptent

Premier train couchette : Alleppey – Varkala. Au final, les couchettes du haut sont toujours en place, celles du bas jamais, et les gens s’adaptent – Et Ferdi lit :)

Les autos, LE mode de transport en ville. C’est une banquette attachée à un devant de moto et le tout recouvert d’une coque en dur. Petit, rapide, pratique. Il faut savoir marchander, évidemment, mais on peut facilement en louer une (et son chauffeur) à la journée pour visiter toute une ville sans se ruiner :) Après, dans les endroits touristiques, ils ont une tendance à te demander un peu trop souvent si tu veux pas faire un tour. Et à te dire « On peut s’arrêter dans ce magasin ? Vous faites semblant de regarder 5 minutes, mais vous n’avez rien besoin d’acheter. Si j’amène des clients potentiels, ils me donnent un coupon d’essence. » Au début, on dit oui. A la quatrième fois, on dit non, on est un peu pressé :p

Vue du toit de notre Homestay à Trivandrum : une auto qui passe dans le coin

Vue du toit de notre Homestay à Trivandrum : une auto qui passe dans le coin

Vroum, vroum... Dans les rues de Kochi, le premier jour

Vroum, vroum… Dans les rues de Kochi, le premier jour

Et puis il y a les transports dans les « backwaters », l’ensemble de rivières-canaux-lacs qui longe la côte du Kérala dans les terres. Là, la vie rythme avec les bateaux, du plus petit au plus énorme (on parle de 4 chambres avec air-conditionné pour transporter les touristes…)

Du plus petit, vraiment - Parfois des troncs d'arbres évidés

Du plus petit, vraiment – Parfois des troncs d’arbres évidés

 

Et des moyens, version "on fait juste un petit tour" :)

Et des moyens, version « on fait juste un petit tour » :)

Publicités
 
2 Commentaires

Publié par le 16 octobre 2013 dans Général, India

 

Étiquettes : , , , , , ,

2 réponses à “Au gré des transports indiens

  1. autret

    16 octobre 2013 at 23:05

    tu m’as fait remonter de jolis souvenirs ;) et tes photos sont superbes!!! merci pour ce post.

     
    • Gaelle Linard

      25 octobre 2013 at 20:16

      Je savais pas que tu étais allée en Inde :) Ca fait lontemps? Dans quel coin?

       

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :